L’extrême-droite dans le 56

Pour mieux combattre l’extrême-droite, il faut la connaitre. Du coup, on a élaboré une ébauche de cartographie des organisations d’extrême-droite dans le département. Elle sera en constante évolution, avec votre aide et celle des mouvements et organisations du mouvement social (syndicats, groupes locaux, etc.). Elle est largement inspirée de celle du collectif La Horde, dont nous vous conseillons vivement la lecture.

Extrême-droite électoraliste / légaliste

  • Rassemblement National 56 (ex-FN) : parti politique globalement raciste et islamophobe (malgré la “dédiabolisation”), vous connaissez la chanson, la jeunesse emmerde le Front National ; dont la tête de liste aux élections régionales 2021, Gilles Pennelle, est un ancien membre de l’organisation néo-païenne, identitaire, raciste et nationaliste “Terre et Peuple” ; le parti (pourtant si attaché à la République en apparance) n’hésite pas à s’allier avec des monarchistes assumés, comme ce fut le cas aux élections municipales de Vannes en 2020, avec, en tête de liste du RN, le royaliste-légitimiste Guillaume Peguy
  • Reconquête! Morbihan : dirigée par Yvan Chichery (ex-FN, ex-Volontaires pour la France, belle girouette d’extrême-droite) et qui compte comme membre Agnès Richard (ancienne députée départementale RN) ; le parti présente des candidats dans toutes les circonscriptions du département pour les élections législatives
  • Génération Z : organisation regroupant les jeunes de moins de 30 ans autour des idées du polémiste raciste et fasciste Eric Zemmour ; le dirigeant à l’échelle de la Bretagne est Lucas Chancerelle (ex-RN) ;
  • VIA 56 : parti politique conservateur fondé en 2001 par la catholique intégriste Christine Boutin (sous le nom de Forum des Républicains Sociaux, puis Parti Chrétien-Démocrate, avant de prendre son nom actuel), aujourd’hui dirigé par Jean-Frédéric Poisson ; le parti a désormais officiellement aporté son soutien à la candidature de Éric Zemmour ; à ce sujet, le chef de la section du Morbihan (Antoine Clamagirand) a déclaré dans un article pour le Télégramme : “le projet politique de VIA atteint un niveau de possibilité concrète à l’échelle nationale”, le message est clair
  • Les Patriotes 56 : parti politique de Florian Philippot ; développant une rhétorique totalement complotiste, des militant.e.s morbihannais.e.s se sont regroupé.e.s à Auray le 8 mai 2021, en présence de Pierre Cassen et de Christine Tasin responsables du blog islamophobe “Riposte Laïque” ; depuis la pandémie de Covid-19, le parti a connu un (léger) rebond de popularité en France pendant un temps ; aujourd’hui il est très peu actif dans le département
  • UPR 56 : parti politique de François Asselineau ; comme pour Les Patriotes, l’UPR développe une rhétorique complotiste anti-américaine qui a connu un rebond de popularité depuis la pandémie ; dans le département, le parti a pris l’initiative des dernières manifs “anti-pass” quand le leader historique du mouvement anti-pass/anti-vaxx a rendu son tablier ; la section du Morbihan n’a cependant quasiment aucune influence
  • Les Associations Familiales Catholiques (AFC) : antenne morbihannaise de la fédération d’associations faisant partie intégrante du collectif “Marchons Enfants”, aux côtés de “La Manif pour Tous” ; l’AFC est responsable des manifestations contre la loi bioéthique en octobre 2020 et janvier 2021 ; présent dans tout le département mais principalement dans le pays de Vannes

Extrême-droite royaliste

  • Action Française – Vannes : section morbihannaise du mouvement nationaliste et royaliste le plus vieux de l’histoire de l’extrême-droite ; fondamentalement réactionnaire, « l’AF organise toujours des rassemblements ou des débats, mais aussi des actions “coup de poing”, attirant à lui une nouvelle génération de militants » (La Horde) ; on l’a souvent croisé dans les manifestations “anti-pass” ; la section se réclame d’être à Vannes mais est très certainement plus proche de Pontivy et peut agir sur tout le département ; elle fait partie de l’URBVM (la fédération des royalistes bretons et vendéens) ; ils sont liés aux Nationalistes bretons du fait de leur alliance derrière une banderole commune lors des manifestations “anti-pass”
  • Section d’Action Légitimiste de Vannes : groupe morbihannais du mouvement royaliste radical le “Cercle d’Action Légitimiste” ; politiquement, ils sont relativement proches de l’Action Française, à ceci près qu’ils revendiquent le retour sur le trône d’un monarque issu de la branche “légitime” de la famille prétendante au trône de France (à laquelle ils vouent un véritable culte) & sont plutôt un cercle de réflexion qu’un groupe d’activistes ; ils revendiquent 15 membres actifs dont le chef est Guillaume Peguy, qui s’était présenté sur une liste RN aux élections municipales à Vannes en 2020 ; la section n’a aujourd’hui presque aucune influence
  • Civitas 56 : 1 des 3 groupes de Civitas en Bretagne ; proche politiquement des deux autres groupes cités plus haut mais avec un accent encore plus prononcé sur la place de la religion catholique dans leur perspective politique ; à ce titre, ils sont contre la PMA et la GPA (et LGBT+phobes) & islamophobes, le tout en mobilisant un vocabulaire complotiste (la “dictature sanitaire”), ce qui a malheureusement été très repris dans les manifestations “anti-pass” ; très probablement basé à Vannes mais peut agir sur tout le département

Extrême-droite nationaliste bretonne

  • Parti National Breton (PNB) : parti né sur les cendres de Adsav (mêmes symboles, mêmes slogans, même racisme) ; comme son prédécesseur, le PNB est peu influent mais se sent porter des ailes depuis sa création début 2022 ; le parti est placé à cheval entre les électoralistes et les identitaires parce qu’ils ont une rhétorique de suprémacistes blancs et vont très probablement porter des candidats aux élections locales ; en 2021 un groupe autonome identitaire breton (sur lequel on a fait un article) a fait une action à Ploërmel, ce groupe fait désormais très probablement parti du PNB ; le parti est présent surtout dans l’est du département (avec des actions à Noyal-Pontivy, Ploërmel et Questembert)
  • Le symbole affiché est le “Kroaz Du” (Croix Noire), un drapeau breton largement utilisé par les nationalistes bretons d’extrême-droite, parfois plus que le “Gwenn ha du”, et associé au “Bezen Perrot”, une escouade de nationalistes bretons collaborationnistes qui étaient au service des nazis pendant la seconde guerre mondiale

Groupuscules et individus activistes identitaires et néonazis

  • En fin 2021, une antenne de l’organisation “Nemesis” s’est formée dans le département ; se revendiquant “Féministe Identitaire”, Nemesis utilise la lutte féministe pour faire avancer ses idées racistes et fascistes ; le groupe se veut être uniquement féminin mais, comme on l’a vu le 20 novembre 2021 à Paris, elles peuvent très bien faire appel à leurs amis masculins (qui – sans surprise – sont de bons gros fachos, royalistes, néo-fascistes, identitaires, you name it) ; la section du Morbihan a des bases à Vannes et Lorient mais peut très certainement agir sur tout le département
  • On a pu croiser à Vannes (et ailleurs) des stickers de Génération Identitaire, de l’entreprise Street Stickers (dont les initiales sont subtilement “SS” & qui vend des autocollants néonazis en ligne), de Ouest Casual, des stickers “Hermines Furtives” (ou autres animaux “furtifs”, qui sont produits par des personnes proches des néo-fascistes italiens de CasaPound par exemple), d’autres issus de la mouvance musicale NSBM (National Socialist Black Metal) arborant des symboles nazis, des stickers “Straight Edge France” dont le slogan “No Drugs – No Antifas” est bien explicite, des affiches et stickers du Comité 9 Mai (ou C9M, une des résurgences du GUD), entre autre stickers faisant l’éloge du bataillon “Azov” (corps d’armée néo-nazi ukrainien)
  • Les symboles affichés sont : le symbole Lambda des identitaires (en jaune), la Croix Celtique (du GUD par exemple), le Soleil Noir (symbole nazis), le Totenkopf (tête de mort, symbole nazis aussi) et la rune nordique Algiz (des néo-nazis aussi, tendance vikingo-masculiniste très cringe), tous souvent utilisés par les groupuscules activistes d’extrême-droite

Sphère complotiste

  • RéinfoCovid : l’antenne locale a pris comme nom “Morbihan Réveille-toi”, connu pour diffuser des mensonges et des complots à propos la pandémie Covid-19 et des vaccins ; le groupuscule a pris la tête de l’organisation des manifestations “anti-pass” à Vannes, aux côtés du politicien confus Bertrand Deléon
  • Réaction 19 , L’Alliance Humaine 2020 & La Rose Blanche : mouvements complotistes covido-négationnistes, anti-masques, anti-vaccins et “Qanon” (mouvance complotiste pro-Trump importée des USA) pour “L’Alliance Humaine 2020” uniquement, dont les stickers, symboles et rhétoriques étaient présents lors des manifestations “anti-pass” à Lorient et à Vannes (cf. les dossiers réalisés par un camarade anonyme disponibles en téléchargement à la fin de notre article Bleu Blanc Brun : Analyse des manifestations “anti-pass sanitaire” dans le Morbihan)
  • Qui ?” : nouveau slogan antisémite utilisé lors des manifestations “anti-pass” pour désigner, sans les nommer directement, les juifs comme coupables et/ou profiteurs de la pandémie du Covid-19 ; ces foutaises attirent fatalement les néo-nazis qui ont repris à leur compte ce slogan, diffusant des stickers caricaturant des “juifs maçoniques et bolchéviques”, dignes de la propagande nazi des années 1930 & 1940

Médias et propagande d’extrême-droite

  • Breizh-Info : média généraliste d’extrême-droite, donnant des tribunes au RN, à Zemmour, aux nationalistes bretons comme Patrick Montauzier, titrant que les “racailles” (comprendre : les arabes et les noirs) sèment la terreur à Vannes, du classique d’extrême-droite bien dégueulasse
  • Breiz Atao ; L’Heure Bretonne & Barr-Avel : tous sont des médias nationalistes bretons racistes, suprématistes blancs (voire suprématistes bretons), xénophobes, islamophobes ; plus radicaux que Breizh-Info et surtout et centrés sur “le combat pour l’indépendance de la Bretagne dans une Europe des peuples” (comprendre : “une Europe des blancs”)

Contre toutes les dominations sociales & pour une société écologique émancipée du capitalisme, du patriarcat, du racisme systémique et du validisme : organisons-nous ! 🤝

🔥 Pour une jeunesse bretonne antifasciste et révolutionnaire ! 🔥


Si vous croisez des affiches, des autocollants, ou une quelconque présence de l’extrême droite dans le Morbihan, prenez-les en photos avant de les déchirer et envoyez-les nous à : hermine_vnr[@]riseup.net ou sur nos réseaux sociaux