Ploërmel. Les nationalistes bretons dans la rue

Nous avions déjà parlé ici des bagarres entre jeunes à Ploërmel, de tristes événements avaient été instrumentalisés par le RN 56 sur les réseaux sociaux. Si le parti à la flamme tricolore reste dans un cadre tout à fait légal, d’autres, militant.e.s nationalistes bretons, passent à la vitesse supérieure.

En effet, de petits groupes de nationalistes bretons se sont rassemblés à Ploërmel les 21 février (environ 15 personnes)[1] et 7 mars (environ 30 personnes)[2] dernier pour protester contre la (prétendue) “insécurité” dans la ville. Pour leur 1er rassemblement, une vidéo a été réalisée et diffusée sur les pages Facebook et Twitter Barr Avel (« tempête » en breton), dédiées au nationalisme breton, proche du parti nationaliste breton d’extrême droite Adsav (« renouveau » ou « renaissance ») et de son chef, Patrick Montauzier.

Dans cette vidéo, on voit les activistes se rassembler dans les Halles des Carmes à Ploërmel, où l’une des bagarres entre jeunes s’était déroulée, et brandir des drapeaux bretons (Gwenn ha Du & Kroaz Du) et une banderole où on peut lire des slogans racistes et nationalistes : « Paris, garde tes immigrés », « Breton maître chez toi ». Les militant.e.s sont masqué.e.s (ou leur visages sont floutés) et agitent des fusées éclairantes en criant : « Jeunesse bretonne anti-racaille » ou encore le très poétique « Ni Paris, ni l’Afrique, ici c’est la Bretagne ». Notons là aussi la rhétorique raciste : les jeunes s’étant bagarrés sont renvoyés à leur afro-descendance essentialisée et sont insultés de « racailles ».

non, merci…

 

 

 

 

 

 

Si ce premier rassemblement a été très court et sans heurts, le second, qui a eu lieu 2 semaines plus tard, fut différent. En effet, les nationalistes étaient deux fois plus nombreux et ont défilé dans Ploërmel (sans autorisation de la préfecture). Ils ont même échangé des coups avec des jeunes de la ville, « une dizaine de gendarmes ont dû intervenir en usant de gaz lacrymogène une dizaine de gendarmes ont dû intervenir en usant de gaz lacrymogène » nous renseigne Ouest France [2]. Ce second rassemblement révèle la capacité de cette bande à faire usage de la violence.

Bien que le groupe ne se revendique pas d’un parti politique dans une interview donnée pour le site d’information d’extrême-droite « Breizh-info », leur racisme anti-migrant n’est pas sans rappeler celui de l’Adsav, de même pour leurs slogans, qui sont directement repris de ce parti. De même, leur vision d’une « Bretagne aux bretons », que l’on retrouve sur la page Barr-Avel se rapproche très clairement de la ligne d’Adsav.

D’autre part, Ploërmel est déjà connu pour avoir été un refuge de l’extrême-droite. Déjà en 2019, l’un des chefs de la Division Nationaliste Révolutionnaire, groupe néonazi, s’y était installé[3]. En revanche on ne peut pas relier la DNR à ce groupuscule nationaliste breton.

Même si, fort heureusement, ce groupuscule ne s’est pas réunis le week-end dernier (13 & 14 mars), on peut tout de même imaginer qu’il se reforme et mène de nouvelles actions dans la région de Ploërmel ou à travers le Morbihan. Que ces actions soient symboliques ou violentes, elles sont inacceptables. Il nous faut dès maintenant organiser la riposte antifasciste et anti raciste dans tout le département contre ce groupuscule raciste et possiblement violent.

Faisons bloc face à l’extrême-droite ! Pour une jeunesse bretonne antifasciste ! Ni racistes, ni fascistes, la Bretagne est antifa !

Siamo tutti antifascisti


Sources :

  1. https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploermel-56800/ploermel-des-militants-nationalistes-manifestent-7165121
  2. https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploermel-56800/nouvelle-manifestation-d-extreme-droite-a-ploermel-7178002
  3. https://www.letelegramme.fr/bretagne/ultra-droite-un-groupuscule-dans-le-collimateur-des-autorites-04-04-2019-12251535.php

PS : si vous croisez des affiches, des autocollants, ou une quelconque présence de l’extrême droite dans le Morbihan, prenez-les en photos avant de les déchirer et envoyez-les nous à : hermine_vnr[@]riseup.net ou sur nos réseaux sociaux